en
photo

Olivier Kahola Tabu

Statut : Docteur en Sciences Sociale et Politique, orientation Anthropologie

Mail : olivier.kahola@gmail.com

Sujet de la thèse : Ménages et pratiques de la solidarité à Lubumbashi. Transfert des parents, stratégies de cohésion et vie conjugale .

Thèse défendue avec succès le 15 mars 2013.

Sous la direction de Pierre Petit.

Membres du jury : Véronique Joiris, Jacky Bouju, Mathieu Hilgers et Benjamin Rubbers.

Domaine de recherche  : Anthropologie et Sociologie de la famille

Je m’intéresse à la famille à Lubumbashi et aux pratiques de solidarité entre membres de la parenté. Qu’y a-t-il de nouveau à questionner les pratiques de solidarité ? Plusieurs études en sciences sociales objectivent la solidarité comme l’âme du vécu social de l’africain. Elle est présentée comme une pratique qui propulse les individus, assiste les démunis et consolide les liens de parenté. Cette dimension généreuse de la solidarité, enchâsse les scènes douloureuses que vivent les conjoints dans leur ménage. Peu à mon avis, sont les études qui ont approfondi les disparités et les inégalités des pratiques de solidarités familiales, de leurs déterminants et effets dans la vie du couple et les tensions que suscite l’insertion des membres dans un contexte de précarité socioéconomique. Il convient de relever la face cachée des pratiques de solidarité entre membres. Cela n’est possible que lorsqu’on focalise l’attention sur le vécu des ménages, la manière dont les conjoints contrôlent et gèrent les liens composites, les stratégies matrimoniales qu’ils érigent pour maintenir sous leur autorité les membres en charge et éviter les éventuels conflits (l’inceste, disputes, etc.), le fardeau de la prise en charge, etc. Une autre lecture des pratiques de la solidarité partant du vécu des conjoints pourrait relever les conditions de possibilités et les modalités d’effectuation de celle-ci.

Publications

- 2010, « Négocier une grossesse : croyances et pratiques autour du bébé à Lubumbashi », in Kayamba Badiye (Dir.), République Démocratique du Congo : Parcours d’un demi-siècle de souveraineté (Likundoli), Lubumbashi : Presses Universitaires de Lubumbashi, pp. 143-162.

- 2008 (avec Benjamin Rubbers), « L’ambivalence des rapports entre pouvoirs publics et enfants de la rue à Lubumbashi (RDC) », Autrepart, 47.

- 2006, « Une semaine d’enquêtes ethnographiques dans les commissariats de Lubumbashi », Civilisations, 54 (1-2), “Expériences de recherche en République Démocratique du Congo” (dossier sous la direction de Théodore TREFON et Pierre PETIT), pp. 25-32.

- 2005, « La violence quotidienne des enfants de la rue : bourreaux et victimes à Lubumbashi », in Jacky Bouju, Mirjam de Bruijn (Eds), “Violences sociales et exclusions”, Bulletin APAD, n° 27-28, pp. 109-120.

- 2005, « Se marier à Lubumbashi », in Danielle de Lame et Donatien Dibwe dia Mwembu (Dir.), “Tout passe, instantanés populaires et traces du passé à Lubumbashi”. Cahiers Africains, n° 71, Tervuren-Paris : MRAC-L’Harmattan, pp. 153-189.

- 2004, « Préférences et rejets des aliments et boissons », in P. Petit (Dir.), Byakula : approche socio-anthropologique de l’alimentation à Lubumbashi. Bruxelles : Académie royale des sciences d’outre-mer, pp. 160-170. (avec Aimé Kakudji)

- 2004, « Les interdits alimentaires », in P. Petit (Dir.), Byakula : approche socio-anthropologique de l’alimentation à Lubumbashi, Bruxelles : Académie royale des sciences d’outre-mer, pp. 332-338. (avec Aimé Kakudji)

- 2004, « Les repas des cérémonies familiales », in P. Petit (Dir.), Byakula : approche socio-anthropologique de l’alimentation à Lubumbashi, Bruxelles : Académie royale des sciences d’outre-mer, pp. 340-346. (avec Gabriel Kalaba Mutabusha)


LAMC - Institut de Sociologie, 12ème étage, 44 avenue Jeanne, 1050 Bruxelles - Belqique Téléphone: +32-(2)-650 37 98 - lamc@ulb.ac.be - site réalisé par Vertige asbl