en
photo

Catherine Bourgeois

Statut : Collaboratrice scientifique, Docteure en Sciences Politiques et Sociales, orientation anthropologie.

Chercheure post-doc au Groupe de Recherches sur l’Action Publique (GRAP/ULB)

Mail : catherine.bourgeois@ulb.ac.be

Titre de la thèse : Au-delà des collines. Ethnographie des relations dominico-haïtiennes en zone frontalière, soutenue publiquement le 19 août 2016, Université libre de Bruxelles.

Sous la direction de Pierre Petit (ULB). Membres du jury : Odile Hoffmann (Institut de Recherche pour le Développement), Marc Lenaerts (ULB), Anne-Marie Losonczy (Ecole Pratique des Hautes Etudes – Paris), Denis Regnier (ULB).

Les premières recherches ethnographiques (Master, DEA) menées sur les catégorisations socio-raciale, leur vocabulaire et leurs expressions contemporaines en République dominicaine, ainsi que près de deux années de travail au sein d’organisations sociales sont à l’origine de mon questionnement sur les relations dominico-haïtiennes. Ma thèse porte sur les relations quotidiennes entre Haïtiens et Dominicains dans la région frontalière dominicaine. La thèse tente de répondre aux questions suivantes : Comment expliquer le rapport particulier qu’entretient la République dominicaine vis-à-vis d’Haïti ? Quelles relations ces deux pays ont-ils historiquement entretenues ? Comment expliquer l’émergence d’un discours nationaliste centré sur l’anti-haïtianisme et sa permanence dans la société dominicaine actuelle ? Comment se déroulent les relations entre Dominicains et Haïtiens dans la zone frontalière ? Quelle est l’importance de la catégorie « nationalité » dans cette région et comment intervient-elle ou non au quotidien dans les relations entre les individus ? Existe-t-il des frontières entre les Dominicains et les Haïtiens et, si oui, quelles sont-elles et comment sont-elles (re)produites ? Quelles formes prennent les relations entre Haïtiens et Dominicains ? Ces relations varient-elles en fonction des lieux où elles se déroulent ? Comment sont-elles gérées au quotidien ? Que nous enseignent ces relations sur la construction des identités et des appartenances dans la zone frontalière ?

Mes recherches actuelles portent sur l’effervescence dans l’espace public dominicain et plus particulièrement sur les tensions qui se cristallisent lors de rassemblements et manifestations et qui peuvent déboucher sur de la violence (expulsions d’une partie de la population, saccages, violence verbale, etc.).

Domaines de recherche :

Anthropologie des frontières et de l’Etat, anthropologie des migrations, circulations transfrontalières, relations inter-ethniques, anthropologie des sociétés post-esclavagistes, métissage, catégorisations socio-raciales, massacre et mémoire, régimes de mémoire, commercialisation de textiles de seconde main, République dominicaine, Haïti.

Postes occupés :

2017 - présent Recherche post-doctorale au Groupe de Recherches sur l’Action Publique - Université libre de Bruxelles « Expérience sensible du commun en ville »

2014 - 2017 Coordinatrice de projets à l’Université des Femmes asbl, 10 rue du Méridien, 1210 Saint-Josse

2012 Boursière du Fonds David et Alice Van Buuren pour la recherche doctorale.

2007-2011 Aspirante du Fonds National pour la Recherche Scientifique (FNRS-FRS), titre de la thèse : Au-delà des collines. Ethnographie des relations dominico-haïtiennes en zone frontalière.

2006 : Chercheure contractuelle auprès du Jesuit Refugee Service à Santiago de los Caballeros, République Dominicaine. Enquête sur la société civile de Santiago de los Caballeros, Villa González et Licey.

Publications :

1. Ouvrages édités

Bourgeois Catherine (éd.), 2016, Argent et emploi des femmes. Le nerf de la guerre des sexes ?, coll. « Pensées féministes », Université des Femmes : Bruxelles.

Bourgeois Catherine (éd.), 2014, Les fausses bonnes idées pour les femmes. Sortir du sexisme et du capitalisme, coll. « Pensées féministes », Université des Femmes : Bruxelles

2. Parties d’ouvrages collectifs

Bourgeois Catherine, 2016, « Présentation », in Bourgeois Catherine (éd.), Argent et emploi des femmes. Le nerf de la guerre des sexes ?, coll. « Pensées féministes », Université des Femmes : Bruxelles, pp. 5-13.

Bourgeois Catherine, 2014, « Introduction », in Bourgeois Catherine (éd.), Les fausses bonnes idées pour les femmes. Sortir du sexisme et du capitalisme, coll. « Pensées féministes », Université des Femmes : Bruxelles, pp. 7-14.

3. Articles dans des revues à comité de lecture

Bourgeois Catherine, 2016, « Os "pèpès" contra o Estado. Circulação do artigos têxtil de segunda mão na fronteira Haiti-República Dominicana e negociações sobre sua comercialização », Boletim Gaúcho de Geografia, 43 (1) : 1-24.

Bourgeois Catherine, 2013, « Dis-moi ta couleur de peau et je te dirai qui tu es. Phénotype, langage et stéréotypes en République dominicaine », Civilisations, 62 (1-2) : 31-49.

Bourgeois Catherine, 2013, « Vocabulario colorista y performatividad en República Dominicana », Estudios Sociales, 61 (154) : 11-28.

4. Articles dans des revues nationales

Bourgeois Catherine, 2015, « Compte-rendu du Colloque à l’Université Nice Sophia Antipolis. Les normes corporelles comme enjeu d’altérité », Chronique féministe (115) : 56-57.

Bourgeois Catherine, 2014, « L’avortement en République dominicaine : état des lieux », Chronique Féministe (114) : 33-35.

5. Traductions

Zavala San Martín, Ximena, 2012, « La place des femmes dans les politiques de réparations et les processus de démocratisation au Chili », traduit de l’espagnol par Bourgeois Catherine, Chronique Féministe (110) : 15-20.

Conférences (liste sélective) :

(2016), « Aquí y allá / Isit ak lòt bo. Experiencias fronterizas que construyen puentes », Conférence organisée par l’Universidad Tecnológica de Santiago, le Consejo Municipal de Desarrollo, Funcar Centro Puente, Radio Marién et Solidaridad Fronteriza, Universidad Tecnológica de Santiago recinto Dajabón (République dominicaine), 25 mai 2016.

(2016), « À l’ombre des manguiers Jean-Marie. Territorialités, mobilités et interactions en zone frontalière dominico-haïtienne. », présentation au Séminaire d’Anthropologie des Sociétés post-esclavagistes, CERMA-URMIS, École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris, 18 avril 2016.

(2015), « Pelo bueno,/pelo malo. Coiffures, classes sociales et nationalités », Présentation au 23e Forum Peau humaine et société « Les poils dans tous les sens », Hôpital européen Georges Pompidou, Paris, 18 septembre 2015.

(2015) « Pelo bueno/pelo malo. La chevelure au croisement des rapports sociaux de sexe, de classe et de “race” », Présentation au 7e Congrès International des Recherches Féministes dans la Francophonie, colloque « Matérialité(s) des corps », Université du Québec à Montréal, Montréal, 24-28 août 2015.

(2014) « Défrise-toi, tiens-toi correctement et tu seras une Dominicaine ma fille ! », présentation au colloque pluridisciplinaire Les normes corporelles comme enjeu d’altérité, URMIS, Lahmess et Lapcos, Université Nice Sophia Antipolis, Nice, 9-10 octobre 2014.

(2013) « Les ‘pèpès’ contre l’État. Négociations sur la commercialisation des textiles de seconde main à la frontière dominico-haïtienne », présentation à la Conférence Internationale Informality, International Trade and Customs, Organisation Mondiale des Douanes, Korea Customs service, The World Bank, Bruxelles, 3-4 juin 2013.

(2011) « Vocabulario colorista y performatividad en República Dominicana », présentation à la Conférence Internationale The Spanish Caribbean : toward a field of its own, Dominican Studies Institute, Instituto Global de Altos Estudios en Ciencias Sociales, Academia Dominicana de la Historia et Inter-University Program for Latino Research, Saint-Domingue, 25-27 juillet 2011.


LAMC - Institut de Sociologie, 12ème étage, 44 avenue Jeanne, 1050 Bruxelles - Belqique Téléphone: +32-(2)-650 37 98 - lamc@ulb.ac.be - site réalisé par Vertige asbl