en
photo

Maxime de Formanoir de la Cazerie

Statut : Aspirant FNRS (Bourse de recherches visant la réalisation d’une thèse de doctorat en 4 ans. Obtenue en 2015).

Promoteur : Prof. Pierre Petit (Université Libre de Bruxelles, LAMC).

ULB - Institut de Sociologie
44 avenue Jeanne - CP 124 - 1050 Bruxelles
Bureau : S12.214
Tél. : +32 2 650 46 58 - Fax. : +32 2 650 43 37
Email : maximedeformanoir@hotmail.fr

Sujet de Recherches :

"Pour une approche diachronique et multi-située de l’art d’Afrique centrale. La statuaire du sud-ouest du Gabon et de la République du Congo au prisme des sociétés initiatiques".

Les recherches que nous menons ont été entamées dans le cadre d’un mémoire présenté en 2014 à l’Université Libre de Bruxelles en vue de l’obtention du grade de Master en Histoire de l’Art et Archéologie. Ce travail portait sur la statuaire des Balumbu (Lumbu, Lumbo) et des peuples voisins du sud-ouest du Gabon et de la République du Congo. A peine abordée jusqu’alors, celle-ci l’avait essentiellement été sous l’angle stylistique. Trop tributaire d’une définition du style en termes d’identité ethnique, cette approche faisait peu de cas de la porosité des frontières qui caractérise le sud-ouest du Gabon et de la République du Congo. Des échanges entre populations et l’existence d’institutions communes y ont contribué, comme en d’autres régions d’Afrique centrale, à la mobilité des expressions artistiques. Au premier rang de ces institutions partagées figurent diverses sociétés initiatiques, dont certaines se sont constituées de longue date. L’étude de la chronologie et des conditions dans lesquelles ces sociétés ont été adoptées ou se sont modifiées demeure souvent fragmentaire, tout comme la connaissance de leur emprise spatiale. Suivre, au fil du temps, la trajectoire de telles institutions contribue pourtant à une meilleure appréhension de celle des artefacts qui leur sont liés, qu’il devient possible de replacer à leur tour dans une perspective diachronique.

Formation :

- Master 120 en histoire de l’art et archéologie, orientation générale, à finalité spécialisée Arts visuels et analyse de l’image, Université Libre de Bruxelles (Obtenu en 2014).

- Bachelier en Histoire de l’art et archéologie, orientation générale, Université Libre de Bruxelles (Obtenu en 2012).

Publications :

Partie d’ouvrage collectif :

- Formanoir M. de, Figure dite mbondo. In Art sans pareil. Objets merveilleux du Musée royal de l’Afrique centrale, éd. J. Volper, p. 158-9. Anvers : Éditions BAI et Tervuren : Musée royal de l’Afrique centrale, 2018.

Articles dans des revues scientifiques internationales :

- Formanoir M. de, Exhibition Review : Les forêts natales. Arts d’Afrique équatoriale atlantique, African Arts (soumis).

- Formanoir M. de, Pour une approche de la statuaire du sud-ouest du Gabon et de la République du Congo sous l’angle des sociétés initiatiques. L’exemple du Mboyo ou Boyo, Anthropos, 2018, 113, 2, 573-88.

- Formanoir M. de, Exhibition Review : Baga, Art de Guinée. Collection du musée Barbier-Mueller, African Arts, 2018, 51, 2, 80-82.

- Formanoir M. de, Book Review : Les Lumbu, un art sacré : bungeelë yi bayisi, by Charlotte Grand-Dufay, African Arts, 2017, 50, 3, 95-96.

- Formanoir M. de, Exhibition Review : Design en Afrique, s’asseoir, se coucher et rêver, Musée Dapper, Paris. October 10, 2012-July 14, 2013, African Arts, 2014, 47, 2, 82-5.

- Formanoir M. de, Exhibition Review : Angola. Figures de pouvoir, Musée Dapper, Paris. November 10, 2010-July 10, 2011, African Arts, 2012, 45, 2, 85-7.

Communications :

- Formanoir M. de, The mobility of sculptures in Western Equatorial Africa : A case study of two initiation societies from Southwestern Gabon, Historical reflections on translocal mobilities of ritual objects from Gabon and DR Congo, Congo Research Network Workshop, 13 mars 2019, Vrije Universiteit Brussel.

- Formanoir M. de, Un réseau de reliquaires. Bilan d’une approche multi-située de la statuaire de la société initiatique Bwiti Disumba dans la province de la Nyanga (Gabon), Les Afriques en débats. 4èmes Rencontres des Jeunes Chercheur.e.s en Études Africaines (JCEA), 10 juillet 2018, Aix-Marseille Université, Campus Saint Charles, Marseille.

- Formanoir M. de, Réflexions sur l’authenticité : le cas de l’art africain, L’authenticité dans les arts. Journée d’étude dans le cadre du cours d’Esthétique, 30 avril 2016, Université Libre de Bruxelles.

Poster :

- Formanoir M. de, Approche diachronique de la statuaire des sociétés initiatiques du sud-ouest du Gabon et de la République du Congo, Young Researchers Overseas’ Day, 16 décembre 2014, Académie Royale des Sciences d’Outre-Mer, Bruxelles.


LAMC - Institut de Sociologie, 12ème étage, 44 avenue Jeanne, 1050 Bruxelles - Belqique Téléphone: +32-(2)-650 37 98 - lamc@ulb.ac.be - site réalisé par Vertige asbl